Interview de Lucas « Saken » Fayard, « Si tu as un projet et que tu es passionné, alors fonce ! »

Interview saken kcorp karmine kameto league of legends karmine corp

L’esport est un domaine qui existe depuis plus longtemps qu’il n’y paraît, il a évolué au fil du temps et a connu lors de ces dernières années un essor inédit. La part de joueurs qui consomment ou pratiquent de l’esport a augmenté en 2020 avec plus de 7.8 millions de joueurs concernés, contre 7.3 millions l’an passé.

La Source a eu l’occasion d’interviewer Lucas « Saken » Fayard, joueur professionnel sur League of Legends. A travers quelques questions, il nous a expliqué son parcours et son ressenti sur sa carrière de pro-gamer.

De plus en plus de jeunes rêvent de devenir joueurs professionnels dans les années à venir sans vraiment s’intéresser au fonctionnement des structures esportives. Certains parents peuvent sembler ne rien comprendre au monde dans lequel leur enfant évolue.

Par conséquent, nous avons ciblé nos questions en faisant en sorte de se mettre dans la peau d’un jeune qui souhaiterait devenir à l’avenir joueur professionnel, ou d’un parent qui souhaiterait accompagner son enfant dans cette carrière.

Bonjour Lucas ! Merci à toi de prendre de ton temps pour répondre à nos questions. Pourrais-tu commencer par te présenter ?

Je m’appelle Lucas Fayard et je suis plus connu sous le nom de Saken ! Actuellement, je suis midlaner sur League of Legends pour l’équipe de la Karmine Corp.

Nous sommes très heureux de faire ta rencontre. Quel était ton parcours avant d’être joueur professionnel ?

J’étais au lycée et j’ai obtenu mon bac en série scientifique, je jouais déjà énormément à League of Legends durant cette période.

Ensuite, j’ai commencé un DUT réseau et télécom et c’est à ce moment-là que j’ai obtenu ma première offre d’une équipe professionnelle d’esport, il y a donc environ 4 ans. Après réflexion, j’ai décidé d’arrêter mon DUT pour consacrer 100% de mon temps à l’équipe qui m’a contacté car c’est quelque chose qui me passionnait vraiment ! Je voulais essayer de voir si j’arriverais à me faire une place dans l’esport.

Et comment t’es venue l’idée de devenir joueur professionnel ? Raconte-nous.

Depuis mes années scolaires, je jouais beaucoup à League of Legends, j’ai commencé en saison 4 c’est-à-dire vers 2014 ! A la base, je n’avais pas forcément en tête de devenir joueur professionnel, j’avais juste un bon niveau sur le jeu et je faisais de temps en temps des tournois. L’offre de ma première équipe d’esport m’est vraiment tombée dessus, c’est d’ailleurs ce qui arrivait à la plupart des joueurs avant, on ne s’y attendait jamais.

Aujourd’hui, le milieu de l’esport est beaucoup plus encadré ce qui permet aux jeunes d’être rassurés en sachant exactement dans quoi ils s’embarquent.

Comment tes parents voient ce que tu fais ? Comment as-tu réussi à aborder le sujet de l’esport avec eux ? Parfois ça peut être compliqué d’en parler avec des personnes qui ignorent totalement cette discipline, surtout avec les différents préjugés.

Lorsque j’ai reçu ma première offre pour rejoindre une équipe professionnelle, j’ai donné tous les détails à mes parents sur le contrat que j’ai obtenu : comment ça se passe, ce que je vais faire précisément ou encore la situation actuelle de l’équipe professionnelle. Je leur ai aussi expliqué que j’allais sûrement arrêter mes études pour l’instant car cette opportunité m’intéressait énormément et je ne voulais pas passer à côté. Je me suis dit que j’allais me laisser 1 ou 2 ans pour voir ce que ça allait donner et si cette nouvelle carrière ne me convient pas, je reprendrais ensuite mes études.

Le plus important lorsqu’on veut se lancer dans quelque chose en général, c’est de montrer à nos parents qu’on sait que si ça ne fonctionne pas, on a prévu un plan B, une autre option (surtout quand ça nous demande d’arrêter nos études). Donc si quelque chose nous passionne vraiment, je pense qu’il est important de foncer en prouvant qu’on peut tout de même rebondir derrière.

Merci pour ces précieux conseils. C’était quoi ton métier de rêve quand tu étais petit ?

Lorsque j’étais jeune, je n’avais pas forcément de métier de rêve qui me plaisait vraiment ! Je pense que c’est aussi grâce à ça que c’était encore plus facile pour moi de me lancer dans l’esport, ça me plaisait vraiment au moment même.

Lorsque tu as commencé à jouer à LoL, quel matériel informatique avais-tu ?

Lorsque j’ai commencé à jouer à League of Legends, je n’avais pas une connexion stable et mon PC n’était pas très performant… Je pense que ça aurait pu énormément m’aider d’avoir un très bon set up dès le début, car c’est tout de même important et ça influe ta manière de jouer aussi ! Mais le plus important, c’est d’avoir une connexion stable, surtout dans les jeux où tout est imminent.

En ce moment a lieu la LFL (ligue française de LoL), on te voit affronter les autres équipes chaque semaine pour parvenir à la première place. Quels sont tes horaires d’entrainement ?

Actuellement avec mes coéquipiers de la Karmine, nous jouons en scrim* 6 jours sur 7 de 14h à 19h en général. Les matchs sont mis en place avec des équipes d’autres ligues dans le monde comme des team allemandes par exemple qui possèdent à peu près le même niveau pour nous garantir le meilleur entraînement possible. Nous ne faisons pas de scrim avec les équipes de notre ligue pour éviter de donner nos plans stratégiques. Par ailleurs s’ajoute l’entraînement personnel (la Solo Q) que nous faisons chacun de notre côté, donc on gère notre temps comme on le souhaite de ce niveau-là.

*Entraînement non officiel entre 2 équipes
lfl logo league of legends ligue française otp

Pourrais-tu donner une comparaison entre l’équipe Vitality où tu étais auparavant avec l’équipe Kcorp pour qui tu joues actuellement ?

La différence majeure, c’est que Vitality était déjà installé depuis longtemps sur la scène esportive : tout l’environnement et toute la structure étaient déjà mises en place ! La société savait déjà où elle souhaitait aller avec ses propres objectifs et ses différentes performances au cours de son histoire.

D’un autre côté, Kcorp est une équipe toute neuve qui s’est construite récemment, nous sommes les premiers joueurs à l’intégrer et il est vrai qu’on est assez écoutés et qu’on a vraiment l’impression de contribuer au développement de l’entreprise.

Et quel est ton rapport avec les Gaming House ? Qu’est-ce que tu en penses ?

Durant les ligues, la plupart des équipes vont être à temps plein dans des Gaming House pour jouer les différents matchs. D’ailleurs, la particularité de Kcorp à ses tous débuts était de faire l’entièreté de ses matchs à distance ! Dans tous les cas, les bootcamps** sont une bonne chose rien que pour le côté humain des joueurs, ça nous permet de tous se rencontrer et ça booste l’esprit d’équipe.

Néanmoins par le passé, j’ai eu des expériences d’anciennes Gaming House qui étaient vraiment trop intrusives, il n’y avait aucune vie privée ce qui rendait les choses parfois compliquées. Dans tous les cas c’est vraiment satisfaisant quand tu retrouves tes coéquipiers que tu n’as pas vu depuis un certain temps, ceux avec qui tu es en vocal tous les jours, c’est un peu comme des collègues de travail au final ! Finalement je pense que ces espaces restent donc assez importants pour les joueurs.

**Un bootcamp est une expérience de gaming dans des conditions professionnelles où les joueurs se retrouvent tous ensemble avec leurs coachs pour s’entraîner et renforcer leur cohésion d’équipe.
twitch logo esport stream streaming

C’est intéressant d’avoir le point de vue direct des joueurs ! Passons à une autre question : Est-ce que le streaming te plaît ? Est-ce que tu penses stream à l’avenir autre chose que du LoL ?

Effectivement j’aime beaucoup stream, la communauté qui me suit est très bienveillante et on rigole assez souvent. Je ne me vois pas forcément faire des live sur autre chose que du League of Legends pour l’instant mais pourquoi pas à l’avenir, en tous cas pour l’instant ce n’est pas prévu !

 

D’ailleurs, comment gères-tu ta célébrité ? Nous avons remarqué que tu étais devenu très connu en quelques mois surtout avec l’apparition de Kcorp !

Honnêtement je ne pense pas régulièrement à tout ça, ça ne m’affecte pas réellement. La seule grosse différence que je peux voir ce sont des personnes qui me reconnaissent parfois dans la rue mais dans tous les cas ce n’est pas quelque chose qui me gêne et au contraire, j’aime beaucoup discuter avec les personnes qui suivent notre équipe car ils sont pour la plupart très passionnés par tout ça. C’est vraiment plaisant quand les gens sont heureux de te voir, tu arrives à leur faire vivre des émotions par tes actions dans les matchs !

Est-ce que pour toi l’esport est un sport ? Aurait-il sa place aux Jeux Olympiques ?

Je pense que ce débat n’est pas près d’être clos, mais en tous cas je trouve qu’il y a beaucoup de ressemblance entre le sport et l’esport. Pour les JO, peut-être que c’est encore tôt car la scène esport reste tout de même assez récente mais je pense que ça viendra. Ça ne me choque pas de ne pas voir l’esport aux JO maintenant vu la jeunesse de la scène esport, après plus tard dans le futur pourquoi pas.

C’est intéressant. Est-ce que tu pourrais me citer quelques avantages d’être joueur pro ?

– Voyager, tu es amené à beaucoup bouger lors de ta carrière de joueur professionnel que ce soit dans ton pays ou à l’étranger. Tu peux donc aussi rencontrer des équipes étrangères ce qui est toujours une bonne expérience.

– Les horaires peuvent être un avantage pour certaines personnes, elles sont plus flexibles que d’autres métiers qui existent. C’est à nous de gérer lorsque nous nous entraînons seuls mais il faut donc être autonome et responsable.

– La compétition en général : la satisfaction de jouer des matchs importants pour ta carrière et de les gagner. Lorsque que tu remportes des compétitions, il y a un énorme engouement qui se crée. C’est super agréable quand tu ressens à quel point tes fans sont fiers de toi, tu montres ce que tu sais faire, tu montres tes compétences aux autres !

Et maintenant à l’inverse, est-ce que tu pourrais me citer quelques inconvénients d’être joueur pro ?

– Se gérer tout seul : tu dois être responsable de ta performance et ça peut être vraiment compliqué ! Il ne faut jamais se relâcher, beaucoup de personnes ont du mal à se gérer et à être indépendantes. Cela dépend donc de ton tempérament, il faut être un minimum responsable où ça risque d’être compliqué pour la suite d’une carrière de joueur professionnel.

– Tu es très lié à ta performance : je trouve que c’est quelque chose dont on ne parle pas assez. Quand tu gagnes tu es super heureux mais quand tu perds un match ça t’impacte forcément plus ou moins. Ta vie est réellement basée sur la compétition donc c’est parfois assez compliqué de faire face à l’échec, c’est un point important qu’il faut prendre en compte quand tu es joueur professionnel.

Et enfin pour la dernière question, quels conseils donnerais-tu à ton successeur ? Un jeune qui voudrait être comme toi ?

Si tu aimes vraiment ce que tu fais, si tu aimes énormément le jeu auquel tu joues, si tu veux être joueur professionnel et que tu en as l’occasion, alors fonce.

C’est comme dans tout : si tu as un projet que tu veux faire et que tu es passionné, il faut sauter le pas ! N’aies jamais peur de te lancer dans quoique ce soit. Néanmoins, il faut être lucide, essaye toujours de prévoir un plan B si jamais ce que tu souhaites faire ne marche pas.

saken lucas fayard joueur professionnel league of legends kcorp